Actualité

la Vie des Réseaux  > Actualité > COTE-D’OR : 1,7 million d’euros investi pour l’eau

COTE-D’OR : 1,7 million d’euros investi pour l’eau

Le 13 avril 2017


envoyer imprimer

L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a attribué plus de 1,7 million d’euros d’aides en Côte d’Or pour économiser l’eau potable, restaurer les milieux aquatiques et lutter contre les pollutions domestique, industrielle et agricole.




Au niveau de la région Bourgogne-Franche- Comté, ce sont plus de 16,7 millions d’euros qui sont investis pour financer 404 projets sur ce premier trimestre.


Les chiffres-clés de Bourgogne-Franche-Comté


  •  Plus de 70% des aides vont aux investissements pour lutter contre la pollution domestique (7,5 M€) et améliorer l’eau potable (4,4 M€, essentiellement pour le renouvellement des réseaux), portés par les collectivités.
  •  16% (2,6 M€) sont consacrés à la restauration des milieux aquatiques, notamment pour des projets de  préservation des zones humides (0,9 M€) et de restauration de la continuité écologique des cours d’eau (0,8 M€).
  •  5% (0,8 M€) bénéficient à la lutte contre les pollutions agricoles, dont une majorité d’opérations (0,7 M€) visant la réduction de l’emploi de produits phytosanitaires en zone urbaine.
Chaque année, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse soutient des projets portés par les acteurs du territoire (les collectivités, le monde agricole, les industriels et les acteurs de l’eau). En 2016, 550 M€ ont été investis en faveur de l’eau. L’objectif du bassin Rhône Méditerranée est de passer de 52 % des rivières en bon état écologique à 66 % d’ici 2021 (86 % à 97 % pour la Corse), de garantir la qualité de l’eau et adapter la gestion de l’eau au défi du changement climatique. Pour contribuer à atteindre cet objectif, la Côte d’Or doit continuer à se mobiliser.
Parmi les opérations aidées, 4 opérations remarquables :


1.  Pour réduire les rejets de pollution
La commune de Marchaux (25) met en conformité ses rejets d’eaux usées et construit une nouvelle station d’épuration d’une capacité de 2 500 équivalent-habitants. Pour la réalisation de cet ouvrage et le réseau de raccordement depuis l’ancienne station obsolète, l’agence de l’eau attribue à la collectivité une subvention de 682 K€.
17 collectivités de Bourgogne-Franche-Comté engagent sur leur territoire, dans le cadre d’opérations groupées, la réhabilitation de 542 dispositifs d’assainissement non collectif. L'agence de l’eau leur accorde une subvention d'un montant global de 1, 8 M€ pour l’animation de la démarche et les travaux.
La fromagerie P.F.C.E. située à Lavernay (25) déconnecte ses effluents de la station d’épuration communale et construit son propre dispositif de traitement biologique. Cette opération, complétée par une nouvelle unité de traitement pour les eaux usées de la commune, permet de mettre en conformité les rejets dans le ruisseau de Recologne. La fromagerie reçoit de l’agence de l’eau une subvention de 293 K€.


2.  Pour préserver et restaurer les milieux aquatiques
Le Conservatoire des Espaces Naturels de Franche-Comté (25) poursuit, avec ses 5 partenaires et dans le cadre d’un programme européen LIFE+, la préservation et la restauration du fonctionnement hydrologique de 60 tourbières du massif jurassien, représentant plus de 600 hectares. Pour cette 4ème tranche annuelle, qui comprend les travaux de restauration des tourbières, mais également les études et acquisitions foncières préalables, l’élaboration de plans de gestion et le suivi de l’efficacité des travaux, le CEN de Franche-Comté reçoit de l’agence de l’eau une subvention de 750 K€.


Source : www.infos-dijon.com




Thèmes : eau
remonter Remonter