Actualité

la Vie des Réseaux  > Actualité > Ecosse : les batteries Tesla stocke l’électricité

Ecosse : les batteries Tesla stocke l’électricité

Le 12 novembre 2018


envoyer imprimer

Souvent couplés avec des parcs éoliens, les Powerpacks de Tesla ont été pour la première fois associés à des turbines marémotrices. Une innovation voulue et portée par la société écossaise Nova Innovation.




Grande première. Tesla a livré le Powerpack à une centrale marémotrice, alors qu’il réservait jusqu’à présent l’usage de son système de batteries essentiellement aux parcs solaires et éoliens. Détenue par la société Nova Innovation, cette centrale est située en mer écossaise et produit de l’électricité grâce à son réseau de turbines sous-marines qui exploitent l’énergie des marées.


En connectant ces turbines à son système de stockage, le fabricant californien sera en mesure d’emmagasiner et d’acheminer l’énergie excédentaire issue des marées là où elle s’avèrera nécessaire. Si la capacité de l'équipement de Tesla n’a pas encore été dévoilée, Nova a réussi à surprendre son monde en annonçant récemment que celui-ci est d’ores-et-déjà connecté au réseau, et est capable de fournir de l'énergie propre « sur demande ».


Contrôler l’approvisionnement en électricité du réseau


« En stockant l'énergie propre générée par le flux et le reflux naturel de la marée, nous pouvons contrôler l'approvisionnement en électricité du réseau pour répondre à la demande », a détaillé Simon Forrest, le PDG de Nova Innovation. « Cela crée une source constante d'énergie tout à fait prévisible à partir d'une ressource propre et durable », a-t-il poursuivi. Avant d’ajouter : « L'expertise de Nova en matière de contrôle intelligent du réseau, de production d'énergie renouvelable et de stockage de l'énergie a donné naissance à cette innovation qui change la donne ».


Baptisée Tidal Energy Storage System (TESS), l’innovation en question a obtenu un financement de 272 606 livres sterling (370 764 euros) du gouvernement écossais dans le cadre de son programme de transition vers les infrastructures à faible intensité de carbone. Ce programme, annoncé l’année dernière, et qui bénéficie du soutien du Fonds européen de développement régional, a déjà alloué un montant total de 43 millions de livres sterling (49 millions d’euros) à 13 projets.


« Saint Graal de la transition vers un système d'électricité renouvelable » 

 

TESS utilisera à la fois « la technologie marémotrice renouvelable et le stockage sur batterie de l'un des pionniers mondiaux du stockage sur batterie, Tesla, pour surmonter les défis posés par les contraintes actuelles du réseau électrique et pour permettre un approvisionnement amélioré et ininterrompu en énergie faible en carbone, non seulement aux Shetland mais dans les autres petites communautés insulaires d'Écosse », s’est félicité le ministre écossais de l'Energie, Paul Wheelhouse. Sam Gardner, grand soutien du projet TESS et directeur de WWF Ecosse, a déclaré pour sa part que l’énergie renouvelable prévisible et le stockage intelligent fonctionnant en harmonie étaient « le Saint Graal de la transition vers un système d'électricité renouvelable ».


Source : www.breezcar.com




Thèmes : electricite
remonter Remonter