Actualité

la Vie des Réseaux  > Actualité > Engie sort des énergies trop polluantes

Engie sort des énergies trop polluantes

Le 22 juin 2018


envoyer imprimer

Le groupe français Engie doit sortir des énergies trop polluantes, comme le charbon, pour se concentrer sur des énergies renouvelables et décentralisées. Il va ainsi céder le thaïlandais Glow, afin de ne plus exploiter de centrales de production d’électricité à partir de charbon dans la région Asie-Pacifique.




C’est tout le paradoxe de la stratégie d’Engie. Devenir un leader de l’énergie décarbonée alors que plus de 67 % de sa production d’électricité était encore réalisée à base de gaz et de charbon en 2016. Le groupe français poursuit donc la sortie progressive des actifs charbons, jugés trop polluants, de son portefeuille... même si cela signifie revendre à d’autres des centrales très polluantes.


Après avoir cédé en novembre 2017 sa centrale australienne de Loy Yang B au conglomérat hongkongais Chow Tai Fook Entreprises, il réitère le 20 juin, en vendant sa participation de 69,1 % dans Glow, producteur thaïlandais d’électricité au groupe thaïlandais Global Power Synergy Public Company Ltd. (GPSC).


"A la suite de la vente de sa participation dans Glow, ENGIE n’exploitera plus de centrale de production d’électricité à partir de charbon dans la région Asie-Pacifique. Avec cette cession, les capacités installées totales du Groupe à partir de charbon seront réduites de 14 %" , précise le groupe français dans un communiqué.


L’opération s’inscrit également dans le plan de cession d’actifs de 15 milliards d’euros d’Engie, entamé en 2015, qui a pour but de réduire la dette du groupe, qui était encore de 23 milliards d’euros à la fin septembre 2017.


Si elle est acceptée par les actionnaires de GPSC et les autorités réglementaires, la transaction, évaluée à 2,6 milliards d’euros, aurait ainsi un impact de 3,3 milliards d’euros sur la dette nette consolidée d’Engie, lui permettant d’investir "dans ses trois moteurs de croissance : la production d’électricité peu émettrice de carbone, les infrastructures et les solutions clients" , précise-t-il.


Glow est présent en Thaïlande et au Laos avec 800 employés. Son portefeuille d’activités est constitué de 3,2 GW de capacités installées de production d’électricité, dont 1 GW à partir de charbon, 2 GW à partir de gaz et 0,2 GW d’énergies renouvelables. Glow fournit également de la vapeur et de l’eau industrielle.


Source :  www.usinenouvelle.com




Thèmes : autre
remonter Remonter