Actualité

la Vie des Réseaux  > Actualité > Engie veut continuer de croître dans l'électricité

Engie veut continuer de croître dans l'électricité

Le 13 novembre 2019


envoyer imprimer

Engie compte poursuivre sa croissance dans la fourniture d'électricité en France au détriment d'EDF, espérant compter jusqu'à 6,5 millions de clients en 2021, a indiqué mardi un dirigeant du groupe.




"Je vois beaucoup de concurrents qui annoncent des taux de croissance très importants, mais je suis assez confiant dans notre capacité à atteindre ces 6 millions, 6,5 millions de clients à fin 2021, soit 20% du marché", a déclaré à des journalistes Hervé-Matthieu Ricour, directeur général France de l'activité destinée aux particuliers et petits professionnels à Engie.


L'ex-GDF Suez compte aujourd'hui 4,2 millions de clients dans l'électricité - soit près de la moitié des foyers en offre de marché, c'est-à-dire qui ne souscrivent pas aux tarifs réglementés de vente (TRV) vendus par EDF. Ce dernier, l'acteur historique, domine encore largement le marché en France mais ses parts décroissent.


"On est un peu le brise-glace de l'ouverture du marché en électricité, on prend beaucoup beaucoup de clients à beaucoup d'opérateurs", souligne Hervé-Matthieu Ricour.


Engie commercialise depuis 2016 une électricité dite "verte": le groupe s'assure de l'injection sur le réseau d'une quantité d'électricité d'origine renouvelable équivalente à celle qui est vendue sous ce label. Le mécanisme est garanti par des "garanties d'origines" contrôlées par un organisme indépendant.


Engie compte aujourd'hui 2,9 millions de clients pour ses offres d'électricité vertes, ce qui en fait le numéro un sur ce créneau porteur.


Le groupe est aussi le fournisseur historique de gaz en France, où il vend des contrats aux tarifs réglementés qui vont disparaître au 1er juillet 2023 et pour lesquels le nombre de clients décline.


Mais le nombre de clients total progresse malgré tout car cette érosion est plus que compensée par une hausse dans les offres de marché souscrites pour le gaz et surtout d'électricité. "On a une croissance nette de nos contrats d'énergie", souligne Hervé-Matthieu Ricour, qui pense finir l'année avec 11,7 millions de contrats contre 11,6 millions fin 2018.


Dans ce contexte très concurrentiel, Engie a été récemment condamné à payer près de 900.000 euros d'amende pour démarchage abusif par la Répression des fraudes (DGCCRF). Le groupe est aussi régulièrement pointé du doigt par le Médiateur de l'énergie pour ses pratiques.


"On a fait le ménage", assure M. Ricour, qui envisage de faire appel contre l'amende.


Source : www.zonebourse.com



Thèmes : electricite
remonter Remonter