Actualité

la Vie des Réseaux  > Actualité > Eolien : L’Arabie saoudite choisi EDF

Eolien : L’Arabie saoudite choisi EDF

Le 15 janvier 2019


envoyer imprimer

Le très ambitieux prince héritier Mohammed ben Salmane a lancé, comme nous le savons, un vaste programme de réformes visant à transformer le paysage socio-économique saoudien.




Le nouveau maître de Riyad réforme à tour de bras, concerts, cinéma, femmes au volant, au point d’être surnommé par certains « le prince du chaos » ou encore « Mister Everything ».

Son projet vision 2030 a pour objectif de rendre le royaume moins dépendant du pétrole, et dans cette optique, il avait annoncé l’an dernier vouloir développer le plus grand projet d’énergie solaire au monde.


Pour arriver au bout de ce projet de grande envergure, un appel d’offres avait été lancé et c’est le consortium mené par le français EDF qui vient de remporter ce juteux marché qui prévoit la construction d’un champ d’éoliennes d’une capacité de 400 mégawatts, estimé à 500 millions de dollars.



Il s’agit de la première infrastructure éolienne jamais réalisée en Arabie Saoudite, a annoncé le ministère saoudien de l’Énergie.



Le parc éolien sera situé dans la province d’Al Jawf (nord) et pourra alimenter jusqu’à 70.000 foyers en électricité. Il constitue « une étape-clef » et « un nouveau pas important (…) vers la création d’un mix énergétique diversifié », a déclaré satisfait le ministère saoudien.



Cette diversification n’est pas stimulée par la baisse des réserves de pétrole saoudien, puisque ces dernières s’élevaient encore fin 2018 à 263.2 milliards de barils.



Le royaume saoudien fait partie des six pays du Conseil de coopération du Golfe Arabique avec le Bahreïn, les Emirats arabes unis, le Koweït, Oman et le Qatar qui disposent à eux seuls de près de 29% des réserves prouvées de pétrole dans le monde et de 22% de celles de gaz naturel.



Cependant l’énergie solaire suscite dans ces pays, qui présentent des conditions favorables à l’installation de sites photovoltaïques, une attention particulière.


L’Arabie saoudite espère augmenter sa production énergétique totale à 3,45 gigawatts d’ici à 2020, puis à 9,5 GW en 2023 et enfin à 220 gigawatts d’ici 2030. Une capacité largement supérieure aux projets actuellement en cours.

Source : www.ajib.fr/




Thèmes : electricite
remonter Remonter