Actualité

la Vie des Réseaux  > Actualité > Gaz, électricité : votre facture peut baisser

Gaz, électricité : votre facture peut baisser

Le 29 mai 2019


envoyer imprimer

Alors que les tarifs réglementés doivent augmenter de 6% au 1er juin, votre facture pourrait bien diminuer.




Deux tiers des Français estiment que leur facture d'énergie représente une part "importante" de leurs dépenses.


Un prix de gros... et une facture moins chère


Pour la cinquième fois, l'UFC-Que choisir lance une grande campagne d'achat groupé d'énergie... avec la perspective d'obtenir un prix de gros, réparti entre plusieurs centaines de milliers de personnes... et de faire baisser leur facture.


La campagne, ouverte cette semaine et jusqu'au 9 septembre, porte cette année encore sur la fourniture de gaz et d’électricité, dès lors que sur ces deux marchés, des offres attractives financièrement peuvent durablement concurrencer le tarif réglementé.


"Énergie moins chère ensemble" veut dynamiser la concurrence sur le marché de l’électricité et du gaz en créant un véritable pouvoir de marché des consommateurs.


Grenoble, Metz et Strasbourg enfin concernées


Elle comprend trois lots: des lots gaz et électricité classiques avec des "offres à prix fixe deux ans" pour une plus grande prévisibilité des tarifs, et un lot "électricité - soutien aux petits producteurs renouvelable", à prix fixe pour un an, limitée aux 40 000 premiers souscripteurs.


Cette année, avec l’arrivée de nouveaux fournisseurs dans certaines zones, la campagne s’ouvre à Grenoble, Metz et Strasbourg.


Le prix n'est pas le seul critère retenu par l'UFC-Que choisir pour ses offres: elle souhaite aussi des contrats plus sûrs, pour que la concurrence joue véritablement son rôle. Elle vérifie également que les contrats respectent la loi et que le service clients est efficace et disponible.


200 euros d'économies en moyenne


Enfin, avec l’offre, "petits producteurs", la campagne entend en outre stimuler l’investissement dans les petits sites de production d’énergie renouvelable situés en France.


Si tout changement de fournisseur est gratuit, l'UFC-Que choisir demande une participation aux frais d’organisation de la campagne - quelques euros - uniquement en cas de souscription de l'offre groupée. Cette participation est réduite pour les adhérents des associations locales et/ou abonnés aux publications de l’UFC-Que choisir au jour de leur inscription.


Par le passé, l'UFC-Que choisir a déjà réussi à obtenir des réductions de 9 à 15% en permettant aux participants de souscrire à ces offres groupées. 


Cette fois, Cédric Musso, de l’UFC-Que choisir, explique à Europe 1 qu'il escompte plusieurs centaines d’euros d’économies : "en moyenne, au vu des expériences passées, c’était 200 euros d'économies par souscripteur. Mais c’est une moyenne et plus la consommation est importante, plus les économies seront significatives. On a ainsi des consommateurs qui ont économisé plusieurs centaines d’euros sur leur facture d’énergie."


Tarifs réglementés contre prix de marché


Chaque inscrit recevra début septembre une offre personnalisée, avec des tarifs garantis pendant deux ans. Offre à laquelle il pourra choisir de souscrire ou non.


Côté électricité, depuis 2007, les Français peuvent quitter EDF. Pourtant, fin 2018, moins d'un sur cinq avait souscrit chez Total, Cdiscount énergie, Leclerc électricité, ENI ou encore Engie.


Selon le Médiateur de l'énergie, un bon tiers des consommateurs ne savent tout simplement pas qu'ils peuvent changer de fournisseur d'énergie.


Parmi les autres, beaucoup croient encore que ce changement est payant, ou qu'il est ensuite impossible de revenir aux tarifs réglementés. Or s'ils sont probablement amenés à disparaître un jour, les tarifs réglementés restent accessibles à tout client, à tout moment, et ce sans frais.


Source : www.lejsl.com



Thèmes : electricite gaz
remonter Remonter