Actualité

la Vie des Réseaux  > Actualité > Gaz : la compagnie émiratie s'associe à Eni

Gaz : la compagnie émiratie s'associe à Eni

Le 15 novembre 2018


envoyer imprimer

La Compagnie nationale pétrolière d'Abou Dhabi, Adnoc, et le géant italien Eni ont signé mardi un accord de concession pour la production de gaz, un méga-projet de plusieurs milliards de dollars.




En vertu de ce contrat d'une durée de 40 ans, Eni sera l'opérateur à hauteur de 25% des concessions des champs gaziers maritimes de Hail, Ghasha et Dalma, a indiqué Adnoc dans un communiqué. La société émiratie se réserve 60% des parts et est actuellement à la recherche d'un autre partenaire auquel seront accordés 15% de la concession, d'après le texte.


La production de gaz via ce projet devrait atteindre 1,5 milliard de pieds cubes par jour d'ici à 2025, selon la même source. Cette annonce intervient au lendemain de la signature d'un autre accord entre Adnoc et la compagnie pétrolière saoudienne Aramco. La société émiratie a aussi scellé dimanche un accord de concession avec le géant pétrolier français Total pour un programme d'exploration de gaz non conventionnel.


Un plan quinquennal d'investissement de près de 120 milliards d'euros au total a été approuvé la semaine dernière par le Conseil suprême du pétrole des Emirats arabes unis afin d'augmenter la production de pétrole et de gaz. Il vise à permettre au pays de devenir autosuffisant voire exportateur de gaz.


A ce jour, les Émirats, riches en pétrole, importent encore une partie de leurs besoins en gaz du Qatar, en dépit de la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays.


En juin 2017, l'Arabie saoudite, les Émirats, Bahreïn et l'Egypte ont subitement rompu leurs liens avec Doha, lui reprochant de soutenir des groupes islamistes radicaux --ce que le Qatar a démenti-- et de se rapprocher de l'Iran.


Source : www.connaissancedesenergies.org avec l'AFP


 



Thèmes : gaz
remonter Remonter