Actualité

la Vie des Réseaux  > Actualité > "Il faut équilibrer le territoire éolien français"

"Il faut équilibrer le territoire éolien français"

Le 20 février 2020


envoyer imprimer

"L'éolien terrestre est une ressource locale décentralisée qui participe profondément à une redynamisation de nos territoires", a dit sur franceinfo Pauline Le Bertre de l'association France énergie éolienne.




Pauline Le Bertre, déléguée générale de France énergie éolienne, affirme mercredi 19 février sur franceinfo vouloir "équilibrer l'ensemble du territoire et répartir harmonieusement les parcs éoliens partout en France", et ce alors que le gouvernement a ouvert lundi à la consultation publique son projet de feuille de route énergétique pour la France à l'horizon 2028.


Au Sénat, Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, a dénoncé le "développement anarchique de l'éolien en France", et plaide pour une meilleure répartition des parcs sur le territoire.


Craignez-vous que le développement général de l'éolien soit remis en cause par la ministre ?


Pauline Le Bertre : Le développement de l'éolien en France se fait à l'intérieur d'un cadre que l'Etat a mis en place. Les développeurs de projets éoliens sont des acteurs qui développent des projets sur mesure pour un territoire, dans un cadre défini en premier lieu par la réglementation, donc par l'Etat. On doit avoir un travail en commun pour avoir un développement qui répond aux attentes des territoires de la meilleure manière possible, et qui soit encadré de manière rationnelle, pour équilibrer l'ensemble du territoire et répartir harmonieusement les parcs partout en France.


Qu'attendez-vous du gouvernement quant au développement de l'éolien ?


On a aujourd'hui un enjeu, qui est de réduire la dépendance au nucléaire. C'est la feuille de route de la France, de diversifier le mix électrique. Dans ce cadre-là, l'éolien en mer et sur terre, et particulièrement l'éolien terrestre qui a toujours répondu à ces objectifs, est une ressource locale décentralisée qui participe profondément à une redynamisation de nos territoires. Il ne faut pas perdre cela de vue. On fait confiance à Elisabeth Borne pour continuer à travailler ensemble dans un climat de confiance et de rationalité, pour qu'on puisse trouver les moyens d'aller vers plus d'éolien, avec des objectifs ambitieux mais répartis de manière plus équilibrée.


Assiste-t-on un changement de politique au niveau énergétique ?


On est un peu étonnés par certains des propos que notre ministre a eu devant les sénateurs, notamment parce que depuis plusieurs mois on a entamé avec le gouvernement un travail commun sur le sujet de l'amélioration de la répartition de l'éolien sur l'ensemble du territoire français. On a nous-mêmes, France énergie éolienne, fait cette demande de groupe de travail. On a commencé, avec le ministère, l'ensemble des parties prenantes, les territoires, un travail rationnel, équilibré et pragmatique. On sait que la ministre a une connaissance parfaite des enjeux de la stratégie énergétique de notre pays, des objectifs que la France s'est fixés, des moyens d'y parvenir. Jusque-là, le travail se faisait dans un esprit de responsabilité et de rationalité, il ne faut pas perdre cette ligne.


Source : francetvinfo.fr



Thèmes : autre
remonter Remonter