Actualité

la Vie des Réseaux  > Actualité > L’éolien offshore devient compétitif au Royaume-Uni

L’éolien offshore devient compétitif au Royaume-Uni

Le 15 septembre 2017


envoyer imprimer

Le Département des affaires, de l’énergie et de la Stratégie industrielle (GB) a annoncé les résultats de la dernière vente aux enchères (CfD) où 3 projets éoliens offshore ont reçu des offres de prix garantis records avec un plus bas à £57,50 le mégawatt-heure, incluant les coûts de jonction au réseau.




Les projets éoliens offshore gagnants – Dunk Energy’s Hornsea 2, Innogy & Statkraft’s Triton Knoll et EDPR & Engie’s Moray – fourniront ensemble 3,2 GW de nouvelles capacités au Royaume-Uni, soit suffisamment pour alimenter 3,3 millions de foyers.


Le coût de l’éolien en mer a baissé en moyenne de 47% depuis l’obtention des dernières enchères CfD en février 2015. Ces réductions sont attribuables à une industrie en pleine croissance, aux boom des développements technologiques et aux économies d’échelle. L’engagement à long terme du gouvernement britannique envers l’éolien offshore a également eu un impact positif.


Pour WindEurope, les nouveaux projets constituent une stimulation bienvenue pour l’industrie éolienne en mer, favorisant les investissements et soutenant des emplois hautement qualifiés au Royaume-Uni.


“Les résultats remarquables de ce dernier CfD au Royaume-Uni soulignent les grands progrès accomplis par l’éolien en mer au cours des dernières années“, a déclaré le PDG de WindEurope, Giles Dickson. “L’industrie éolienne a tenu sa promesse au gouvernement britannique de participer à trois cycles CfD avant 2020, en contrepartie de réductions de coûts. Le modèle CfD au Royaume-Uni s’est avéré efficace, offrant une stabilité des revenus, en réduisant le coût du financement – et surtout en réduisant les coûts pour les consommateurs d’énergie.”


Et de conclure : “A la lumière de ces dernières réductions de prix, nous demandons au Royaume-Uni et à d’autres gouvernements européens de prendre des engagements ambitieux sur les futurs volumes de déploiement de l’éolien offshore. L’industrie a maintenant besoin d’une visibilité d’au moins trois ans sur le calendrier et sur le nombre d’enchères.”


* WindEurope : anciennement EWEA


Source : www.enerzine.com




Thèmes : autre electricite
remonter Remonter