Actualité

la Vie des Réseaux  > Actualité > Le projet de gazoduc Nigeria-Maroc se concrétise

Le projet de gazoduc Nigeria-Maroc se concrétise

Le 18 mai 2017


envoyer imprimer

ÉNERGIE - C’est parti pour le projet de gazoduc qui reliera le Maroc au Nigeria. À l’heure où nous publions, le roi Mohammed VI présidait au Palais à Rabat la cérémonie de lancement de ce méga projet qui avait fait l’objet d’un accord bilatéral signé en décembre 2016. Plusieurs accords entre des institutions publiques et privées marocaines et des hommes d’affaires nigérians seront signés dans ce sens, affirme au HuffPost Maroc une source bien informée au ministère de l'Énergie.




Long de 5.000 km, ce gazoduc va prolonger le West African Gas pipeline qui relie depuis 2010 le Nigeria au Ghana en passant par le Bénin et le Togo. Ce futur pipeline, qui longera la côte ouest-africaine, est considéré comme un exemple type de la vision Sud-Sud. Il pourra être étendu vers l’Europe via l’Espagne. Les partenaires tablent sur ce projet pour soutenir la création de pôles industriels susceptibles d'attirer les investissements étrangers. Le projet facilitera de ce fait l'essor de secteurs allant de l'industrie à la transformation alimentaire en passant par les engrais, et améliorera la compétitivité des exportations, notamment entre pays africains.


Financement :

Côté financement, le projet est cofinancé par le fonds souverain du Maroc, Ithmar Capital et celui du Nigéria, Sovereign Investment Authority (NSIA).


En avril dernier, le roi avait appelé les institutions financières arabes et islamiques qui avaient tenues leurs assemblées générales à Rabat à mettre la main à la poche. L’enjeu est de taille: ce gazoduc permettra à terme à tous les pays de l'Afrique de l'Ouest d'alimenter leurs centrales électriques respectives en gaz mais aussi d'alimenter leurs unités industrielles et domestiques. En investissant dans ce tuyau, le Maroc cherche donc à assurer son indépendance énergétique.

Rappelons que le lancement de cette infrastructure intervient plus de deux ans après le lancement par le Maroc d’un vaste plan gazier: "Gas to power". Celui-ci vise à faire passer la consommation de gaz naturel du Maroc de 0,9 milliard de m3 en 2014 à 5 milliards de m3 en 2025 pour produire de l’électricité et fournir l’industrie.


Source : www.huffpostmaghreb.com




Thèmes : gaz
remonter Remonter