Actualité

la Vie des Réseaux  > Actualité > Sabotage anti-éolien, Voltalia porte plainte

Sabotage anti-éolien, Voltalia porte plainte

Le 21 février 2020


envoyer imprimer

A Bournand, le nouveau sabotage anti-éolien, relaté dans notre édition du 18 février 2020, fera l’objet d’une plainte. C’est ce qu’a annoncé Nicolas Chapellon, chef de projets éoliens chez Voltalia, dans un communiqué, mardi 19 février.




Mise en danger


Le mât de mesure avait été installé en août 2019, il était destiné à évaluer la vitesse et la direction des vents et analyser la présence d’espèces de chiroptères sur le territoire.
Après expertise, il s’avère que la chute, qui a eu lieu dans la nuit du dimanche 9 au lundi 10 février, est en réalité un acte de vandalisme car il a été constaté que plusieurs haubans retenant le mât ont été volontairement sectionnés.
« Aucun blessé ni dégât matériel ne sont à déplorer, hormis le mât de mesure lui-même. Nous déplorons, toutefois, cet acte criminel qui, au-delà des dégâts matériels occasionnés pour la société Voltalia, constitue avant tout une mise en danger de la vie d’autrui.
Les conséquences auraient en effet pu être graves si un véhicule ou un piéton était passé aux abords de la zone au moment de la chute », affirme le chef de projet.
L’entreprise Voltalia a donc pris la décision de porter plainte et une enquête sera menée par la gendarmerie dans les prochaines semaines.


Source : lanouvellerepublique.fr



Thèmes : autre
remonter Remonter