Actualité

la Vie des Réseaux  > Actualité > Taxis à hydrogène : Total prend 20% d'Hysetco

Taxis à hydrogène : Total prend 20% d'Hysetco

Le 27 mai 2021


envoyer imprimer

Total a annoncé mercredi avoir pris une participation de 20% dans Hysetco, opérateur des taxis à hydrogène Hype dont une centaine de véhicules sont actuellement en circulation à Paris, selon un communiqué.




Le géant pétrolier et gazier indique avoir finalisé son entrée dans le capital de cette société française qui détient «la première flotte de taxis hydrogène au monde, lancée en 2015 et exploitée dans la région Île-de-France sous la marque Hype, ainsi que des stations de recharge d'hydrogène».


Au total, Hysetco compte environ 700 taxis dans la capitale française: «cette flotte de véhicules thermiques est en cours de renouvellement afin d'être exclusivement composée à horizon 2024 de véhicules fonctionnant à l'hydrogène», est-il précisé. Ces véhicules électriques sont alimentés par une pile à hydrogène, qui produit de l'électricité grâce à l'hydrogène stocké dans son réservoir et l'oxygène de l'air. «Ils ne rejettent que de la vapeur d'eau» et n'ont «aucune émission sonore. Leur autonomie dépasse les 500 kilomètres et la recharge s'effectue en moins de 5 minutes», détaille Hype sur son site internet. «Total mettra son réseau de stations-services à disposition de Hysetco pour contribuer à l'accroissement de [son] réseau de stations de recharge en hydrogène», indique le groupe pétrolier et gazier.


Total accélère sa transformation


Avec l'acquisition d'une participation de 20%, pour un montant non précisé, Total rejoint les actionnaires historiques de Hysetco: la Société du taxi électrique parisien (STEP), Air Liquide, Toyota et Kouros.


«Après son investissement dans le nouveau réseau Bélib' de bornes de recharge pour véhicules électriques, Total veut ainsi contribuer à faire de Paris la vitrine des nouvelles mobilités urbaines neutres en carbone, à destination des professionnels et des particuliers», met en avant Patrick Pouyanné, PDG du géant pétrolier, cité dans le communiqué. «Total continue ainsi l'accélération de sa transformation en TotalEnergies, acteur multi-énergies leader de la transition énergétique», souligne le patron du groupe dont le changement de nom - de Total en TotalEnergies - sera soumis au vote des actionnaires vendredi. Lors de cette assemblée générale, le géant pétrolier présentera également une résolution sur sa politique climatique à horizon 2030, contestée par certains investisseurs, dont la société de gestion Meeschaert, qui la jugent insuffisamment ambitieuse et voteront contre.


Source : www.lefigaro.fr



Thèmes : autre
remonter Remonter