Actualité

la Vie des Réseaux  > Actualité > Une ferme solaire flottante couplée à un parc éolien

Une ferme solaire flottante couplée à un parc éolien

Le 01 mars 2018


envoyer imprimer

Après avoir inauguré le plus grand parc éolien offshore du monde en mer du Nord en mai 2017, les Pays-Bas se lancent dans un nouveau chantier énergétique de grande ampleur. Le pays souhaite encore développer le potentiel des énergies renouvelables en mer du Nord, et pour cela il compte déployer des panneaux solaires. Cette future ferme solaire flottante de très grande ampleur viendra compléter la production éolienne déjà en place.




La mer du Nord, eldorado énergétique


Avec une superficie totale de seulement 41 500 km2, et un quart de son territoire situé en-dessous du niveau de la mer, les Pays-Bas ont toujours eu besoin d’espace pour se développer. Et à l’heure de mettre en place de nouvelles sources de production d’énergie, c’est tout naturellement que le pays a fait le choix de se tourner vers la mer du Nord. En mai 2017, les Pays-Bas ont déjà utilisé l’espace maritime pour implanter son parc éolien offshore Gemini, composé de 150 turbines. Un projet ambitieux qui a permis de couvrir, à lui seul, environ 13% de la consommation en énergies renouvelables du pays. Cette ferme éolienne est située à environ 85 km de la côte nord du pays, et elle va encore se développer en 2018 avec le nouveau projet de ferme solaire flottante.


Une ferme solaire flottante et un parc éolien en synergie


Développer une ferme solaire demande beaucoup de place, une ressource dont les Pays-Bas ne disposent pas en grande quantité. Mais en plus de la zone dévolue à la production d’énergie, il faut également anticiper le raccordement au réseau électrique pour desservir les foyers. En prenant en compte ces deux critères essentiels, les autorités des Pays-Bas ont décidé de coupler le nouveau projet de ferme solaire flottante au parc éolien offshore Gemini. L’idée de faire fonctionner ces deux sources en synergie permettra de brancher les panneaux photovoltaïques sur le réseau électrique déjà existant.


Dans le détail, le projet de ferme solaire flottante en mer du Nord, mené par Oceans of Energy, doit permettre la mise en place de 2 500 m2 de panneaux solaires en mer du Nord. Le déploiement des panneaux solaires se fera au coeur même du parc éolien : les éoliennes serviront à amarrer les cadres de fixation des panneaux solaires ; c’est aussi grâce à elles que les câbles de transport d’énergie seront raccordés. Le fait de venir s’arrimer à une structure existante offre l’avantage de la sécurité et de l’économie : le projet aura déjà une première structure pour venir se greffer dessus. Les Pays-Bas espèrent que cette nouvelle ferme solaire flottante sera opérationnelle pour 2021, mais avant d’envisager un déploiement à grande échelle, Oceans of Energy veut déjà commencer avec un test.


La ferme solaire flottante : beaucoup de contraintes


Ces dernières années, le développement de la technologie photovoltaïque a permis d’envisager de nouveaux horizons pour l’énergie solaire. Désormais, les entreprises sont capables de construire et d’installer des fermes solaires flottantes. C’est notamment le cas en Chine, où une ferme solaire flottante a été déployée sur un lac artificiel. Les 160.000 panneaux solaires installés ont pu être facilement raccordés, et ils produisent près de 40 MW d’énergie. Toutefois, si les fermes solaires flottantes peuvent facilement être déployées sur de l’eau douce, les contraintes en mer sont différentes et plus nombreuses. Outre la salinité de l’eau qui peut porter atteinte aux cellules photovoltaïques, les marées peuvent aussi être problématiques pour l’intégrité d’une ferme solaire flottante.


C’est à cause de ces contraintes propres à un déploiement en pleine mer que Oceans of Energy a décidé de se lancer dans une phase de test avant de déployer la ferme solaire flottante. Ce projet pilote, dont les travaux viennent tout juste de commencer, devrait être opérationnel dès l’été 2018. Pour un montant de 1,2 million d’euros, il permettra de déployer 30 m2 de panneaux photovoltaïques à 15 km de la côte de La Haye. Cette micro-ferme solaire servira de cobaye aux chercheurs néerlandais pour observer l’impact de l’eau de mer sur les panneaux solaires. Les chercheurs procèderont notamment à une vérification de leur rendement énergétique, même lorsque les panneaux seront partiellement ou totalement recouverts par la mer.


Malgré ces contraintes liées au milieu marin, le projet d’une ferme solaire flottante présente tout de même deux avantages en ce qui concerne la production d’énergie. Le premier est que l’ensoleillement est toujours plus important au large que sur terre, ce qui devrait donc permettre aux panneaux solaires d’atteindre un rendement important. Second avantage : l’eau de mer, dont la température est très peu élevée, servira de système de refroidissement naturel pour les panneaux solaires.


Source : www.lenergeek.com




Thèmes : electricite
remonter Remonter