Actualité

la Vie des Réseaux  > Actualité > Veolia en bonne voie pour acquérir une filiale de Suez

Veolia en bonne voie pour acquérir une filiale de Suez

Le 19 août 2020


envoyer imprimer

Veolia, numéro un mondial des services à l'environnement, a annoncé être entré en négociations exclusives afin de racheter Osis, entreprise spécialisée dans l'assainissement et la maintenance industrielle. Cette dernière est une filiale de Suez, numéro deux mondial du secteur. L'opération devrait se concrétiser pour un montant de 298 millions d'euros.




C'est par voie de communiqué que Veolia a dévoilé ce mardi 18 août « la signature d'un accord avec le groupe Suez en vue de l'acquisition de sa filiale Suez Rv Osis ». Ce contrat entre les leaders des services à l'environnement se traduit par « une promesse unilatérale d'achat assortie d'une période d'exclusivité de 150 jours devant permettre aux parties de finaliser leur accord », a indiqué le groupe, précisant que la transaction « serait conclue pour un prix de 298 millions d'euros ».


Le rapprochement avec Suez devrait s'effectuer via la filiale de Veolia, Société d'assainissement rationnel et de pompage (Sarp), également spécialisée dans la maintenance et l'assainissement industriel. Celle-ci compte environ 3.850 collaborateurs pour un chiffre d'affaires de 470 millions d'euros.


Cette opération « permettrait au groupe Veolia de se positionner comme un acteur de premier plan dans ce domaine et offrirait la possibilité aux deux entités (...) de proposer de nouveaux services à leurs clients publics, tertiaires et industriels et de couvrir l'ensemble du territoire », a souligné Veolia dans son communiqué. Elle reste soumise « à la signature des accords définitifs entre les parties » et « à l'autorisation préalable de l'autorité compétente en matière de contrôle des concentrations ». Elle intervient en tout cas dans un contexte de plan de cessions et acquisitions annoncé par Suez fin 2019. Le groupe mise sur ce dernier pour accroître sa rentabilité et conquérir de nouveaux marchés.


Source : latribune.fr



Thèmes : autre
remonter Remonter