Actualité

la Vie des Réseaux  > Actualité > Feu vert au plus grand projet éolien offshore du monde

Feu vert au plus grand projet éolien offshore du monde

Le 23 février 2015


envoyer imprimer

Le projet éolien offshore de Dogger Bank Creyke Beck a obtenu, mardi 17 février de la part du gouvernement britannique, une autorisation de construction. Ce double parc éolien, qui sera érigé au large de la côte Nord-Est de l’Angleterre, constitue le plus grand chantier d’énergie renouvelable jamais autorisé au Royaume-Uni.




Dogger Bank Creyke Beck est un projet chapeauté par le consortium Forewind, constitué des énergéticiens SSE (Royaume-Uni), RWE (Allemagne), Statkraft et Statoil (Norvège). Il sera constitué de deux parcs éoliens offshore qui comprendront au total 400 éoliennes (d’une puissance unitaire de 6 MW), ce qui a valu au projet le surnom de « ferme aux 400 éoliennes ».


Implantées à 130 kilomètres au large des côtes du Yorkshire, sur une surface de 500 kilomètres carrés, ces turbines devraient permettre de produire 8 TWh d’électricité par an grâce aux forts vents qui soufflent sur la mer du Nord. Deuxième site du Royaume-Uni en terme de puissance électrique avec ses 2,4 GW (après la centrale à charbon de Drax, 3,9 GW), la ferme aux 400 éoliennes permettra de répondre aux besoins de 1,8 millions de foyers britanniques.


Mais Dogger Bank Creyke Beck n’est qu’une étape de l’ambitieux programme de développement du consortium Forewind. Il compte en effet déployer une puissance totale de 7.200 MW sur une zone de 8.660 km² (soit la taille de la Corse).


Fin 2014, les eaux britanniques accueillaient à elles seules 55% du parc éolien offshore européen. Il faut savoir que depuis 2010, le Royaume-Uni a investi près de 14,5 milliards de livres (soit 20 milliards d’euros) dans la filière éolienne. Cette dernière compte aujourd’hui quelques 35.400 emplois.


Source : www.lenergeek.com



Thèmes : electricite
remonter Remonter