Actualité

la Vie des Réseaux  > Actualité > Linky arrive à Lorient

Linky arrive à Lorient

Le 20 février 2015


envoyer imprimer

Le 5 février, Erdf, l’agglomération de Lorient et leurs 10 partenaires ont présenté les grands axes de Solenn. L’expérimentation placée sous le signe de la transition énergétique pourrait aussi faire de la Bretagne une référence en matière de réseaux électriques intelligents.




La date a été confirmée par Bernard Laurans, directeur régional d’Erdf : dès juillet, près de 10 000 compteurs électriques communicants Linky vont être déployés dans les foyers de Lorient et de Ploemeur. Une première salve mise à profit dans le cadre de l’expérimentation Solenn (Lire le Plus). Parmi les objectifs : user des données pour développer des outils d’information et diminuer la consommation d’énergie. D’ici 4 mois, près de 1000 Lorientais seront recrutés comme « expérimentateurs volontaires ». Au programme : tester des solutions de mesure et de visualisation pour mieux connaître et maîtriser leur consommation électrique. En parallèle, les données collectées via Linky seront agrégées et analysées, notamment pour aider les collectivités à piloter leur politique publique en matière d’énergie.


Équipement domotique, numérique et données en cascade


Installées sur tablettes ou téléphones, les solutions de visualisation des consommations pourront inclure des données issues de sous-compteurs installés entre les prises et les appareils ménagers. Des alertes SMS pourraient également leur être envoyées en cas de risque d’incident ou de pic de consommation repéré sur le réseau. Derrière, il s’agit « de gérer les informations pour décider d’actions pour réguler ou adapter sa consommation », explique Joëlle Mercelat, directeur technique et qualité chez Deltadore, partenaire du projet.


Pour « créer l’émulation » et « démultiplier les effets de l’accompagnement individuel », un portail d’animation collective, dans la lignée du site Watt & moi, lancé et expérimenté à Lyon, en 2012, devrait aussi voir le jour. L’idée d’une entrée « gaming » a même été avancée par Hugues Meili, directeur général de Niji. Une piste parmi d’autres.


Compteurs communicants : quel bénéfice ?


Si l’intérêt des réseaux électriques intelligents fait consensus, « mesurer l’acceptabilité » de l’entrée des compteurs communicants dans les maisons reste un enjeu, rappelle Norbert Metairie, président de Lorient Agglomération. Chez les associations de consommateurs, le bénéfice reste à prouver. « Il y a des craintes à lever chez les usagers, notamment sur la protection et l’utilisation des données », relève ainsi Catherine Meillat, de la CSF du Morbihan et partenaire du projet.


Menée sur deux hivers, l’expérimentation doit s’achever fin 2017. Et l’enjeu dépasse le cadre lorientais. Si les solutions mises au point « font leurs preuves » et sont « réplicables », l’Ademe et Erdf assurent qu’elles seront généralisées à l’échelle nationale. De quoi faire de la Bretagne « une référence incontournable en matière de réseaux électriques intelligents », veut croire le conseiller régional délégué à l’énergie, Dominique Ramard.


Source : www.lemag-numerique.com



Thèmes : autre electricite
remonter Remonter