Engie signe une acquisition colossale au Brésil

Le 16 avril 2019


Engie rachète une division du géant brésilien Petrobras pour près de 8 milliards d'euros !




Engie peut avoir le sourire. L'action signe l'une des plus fortes progressions d'un CAC40 affecté par des prises de bénéfices. Après plusieurs mois de discussions, l'énergéticien et son associé la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) ont acquis auprès du géant pétrolier brésilien Petrobras 90% de Transportadora Associada de Gás S.A. (TAG) pour 8,6 milliards de dollars (7,7 milliards d'euros). TAG est le plus grand propriétaire de réseau de transport de gaz naturel du Brésil, un pays clé pour la nouvelle stratégie d'Engie.


Selon ce dernier, les actifs de TAG lui apporteront des bénéfices régulés stables et attractifs. Les actifs de TAG comportent 4500 kilomètres de gazoducs, soit 47% de l'ensemble des infrastructures gazières du pays. Petrobras conservera une participation de 10% dans le capital de TAG. La propriété totale nette de TAG par Engie, que ce soit directement ou par le biais de sa filiale locale, Engie Brasil Energia, s'élèvera à 49,3 %. Engie prévoit un impact sur sa dette nette de 1,6 milliard d'euros en lien avec cette transaction. Le groupe français sera en outre le partenaire industriel de TAG. Dans trois ans, le groupe sera ainsi en charge de 100% de la gestion, l'exploitation et la maintenance du gazoduc.


Cette acquisition s'inscrit pleinement dans la stratégie d'Engie de devenir le leader de la transition zéro carbone. Cette transition nécessite de s'appuyer sur des infrastructures énergétiques sophistiquées de grande échelle telles que le gazoduc de gaz naturel de TAG. Le gaz naturel contribuera de plus en plus à la diversification et à la décarbonation du mix énergétique du Brésil, en remplaçant les sources d'énergie fortement carbonées et en complément des énergies renouvelables.


Cette acquisition s'inscrit dans l'objectif du groupe de rééquilibrer son exposition géographique et réglementaire dans ses activités d'infrastructures et de bénéficier du marché du gaz brésilien en pleine croissance. TAG permettra également à Engie de générer de nouveaux revenus à partir de contrats long terme et d'élargir son portefeuille de clients au Brésil et de développer de façon de transporter le gaz sur la base de nouvelles technologies telles que le biométhane et l'hydrogène vert.


En outre, le système de consortium financier mis en place avec CDPQ pour cette acquisition reflète l'engagement d'Engie en faveur d'une allocation efficace des capitaux. La conclusion de la transaction est prévue avant la fin du premier semestre 2019. Le groupe détaillera l'impact financier de TAG lorsque que la transaction sera finalisée.


Source : www.capital.fr




Thèmes : gaz
2008 © La Vie des Réseaux. Tous droits réservés.