CNPC prend 10% du nouveau projet gazier de Novatek

Le 26 avril 2019


Le géant chinois public des hydrocarbures CNPC, via sa filiale China National Oil and Gas Development and Exploration Corporation (CNODC), va prendre une participation de 10% dans le projet de gaz naturel liquéfié du russe Novatek, a indiqué ce dernier jeudi.




CNODC a signé un “accord contraignant” qui “prévoit l’acquisition (…) d’une participation de 10% dans Arctic LNG 2”, un projet géant estimé à plus de 20 milliards de dollars, a annoncé Novatek dans un communiqué.


“Cet accord est une étape importante dans la réalisation de notre projet Arctic LNG 2 ainsi que la poursuite de notre coopération fructueuse avec CNPC”, a déclaré le patron de Novatek, Leonid Mikhelson.


L’accord a été signé à Pékin dans le cadre du sommet sur les Nouvelles routes de la soie, en présence également du patron de CNPC, Wang Yilin.


Le français Total est également partenaire à hauteur de 10% dans le projet Arctic LNG 2, situé sur la péninsule de Gydan, dans le nord de la Sibérie.


Il se situe à une trentaine de kilomètres de Yamal LNG, méga-projet associant déjà Novatek, CNPC et Total, qui a démarré la production de gaz en décembre 2017.


Il est prévu qu’Arctic LNG 2 atteigne une capacité de production de 19,8 millions de tonnes par an, soit 535.000 barils équivalent pétrole par jour, en puisant dans plus de 7 milliards de barils équivalent pétrole de réserves d’hydrocarbures du gisement onshore de gaz à condensats d’Utrenneïé.


Source : www.lemondedelenergie.com




Thèmes : autre
2008 © La Vie des Réseaux. Tous droits réservés.