Actualité

la Vie des Réseaux  > Actualité > Explosion mortelle au gaz à Madrid

Explosion mortelle au gaz à Madrid

Le 21 janvier 2021


envoyer imprimer

Il était presque 15 heures, mercredi, lorsqu'une très forte explosion a retenti rue de Tolède, dans un quartier d'habitation de la capitale.




Six étages du bâtiment ont été soufflés et la façade complètement éventrée. Une énorme explosion, apparemment due à une fuite de gaz, a ravagé mercredi 20 janvier un immeuble du centre de Madrid, faisant au moins trois morts, un disparu et plusieurs blessés, dont un dans un état grave. Selon le délégué du gouvernement central pour la région de la capitale espagnole, José Manuel Franco, qui a fourni ce bilan provisoire, "il pourrait y avoir une victime supplémentaire" , car une personne était toujours portée disparue.


Le département régional de la Santé a pour sa part annoncé dans un communiqué avoir recensé quatre blessés hospitalisés, des hommes âgés de 27 à 53 ans, dont un dans un état grave.


Une maison de retraite évacuée


Il était presque 15 heures lorsque cette très forte explosion a retenti rue de Tolède, dans un quartier d'habitation de la capitale. La déflagration, dont tous les témoins ont souligné la violence, a détruit l'immeuble situé au numéro 98. Deux heures après la tragédie, des centaines de pompiers et de membres des services de secours s'affairaient au milieu des débris sous une pluie fine, sans toutefois pouvoir entrer dans le bâtiment de peur qu'il ne s'effondre. 


L'immeuble jouxte une résidence pour personnes âgées et est proche d'un établissement scolaire. Arrivés très rapidement sur place, les services de secours ont immédiatement entrepris d'évacuer les occupants de la maison de retraite, tandis que la police fermait les accès à la rue. Le maire de Madrid a précisé qu'aucun occupant de cette résidence pour personnes âgées et aucun enfant n'avait été blessé. 


"Malheureusement, nous déplorons la mort de plusieurs personnes",  a réagi sur Twitter le chef du gouvernement, le socialiste Pedro Sánchez. Il a souligné avoir parlé au maire de Madrid, José Luis Martínez Almeida, un membre de l'opposition de droite, "pour lui exprimer mon soutien et ma solidarité" .


Des logements de prêtres


L'édifice où s'est produit l'explosion appartient à une paroisse et les appartements étaient les logements de prêtres, a précisé à la presse le cardinal de Madrid, Carlos Osoro Serra. L'archevêché a fait savoir qu'un prêtre qui résidait dans l'immeuble figurait parmi les blessés et avait été hospitalisé. Parmi les morts se trouve une femme de 85 ans et un homme dont l'âge n'est pas connu, a relevé le maire de la capitale. Il a ajouté que le corps de la troisième personne tuée était encore sous les décombres à l'intérieur du bâtiment.


Cette tragédie s'est produite à un moment où la capitale espagnole se remet à peine d'une tempête de neige historique et d'une vague de froid polaire tout aussi historique qui l'ont complètement paralysée, peu habituée à ce genre de choses. Moins de deux semaines plus tard, malgré le début du redoux, des tas de neige durcie et des plaques de glace encombrent encore de nombreux trottoirs.


Source : www.francetvinfo.fr



Thèmes : gaz
remonter Remonter